top of page

L'orthophoniste  en milieu scolaire

L’orthophoniste en milieu scolaire est le professionnel qui accompagne les élèves présentant des difficultés de langage oral (compréhension et expression) et écrit (lecture et écriture). Il agit en prévention et en soutien aux élèves en évaluant leurs habiletés langagières. Il intervient également auprès des élèves en établissant des objectifs spécifiques visant à faire progresser leur langage. Pour ce faire, il intervient en classe, en petits groupes ou dans le cadre de rencontres individuelles. Il peut aussi être présent lors de rencontres, telles que les plans d’intervention. L’orthophoniste est également consulté pour conseiller, outiller ou former les parents et les intervenants scolaires. Il est également responsable d’établir des liens avec les divers partenaires du milieu scolaire. Son but étant de limiter les impacts des difficultés langagières sur les apprentissages scolaires et de développer le langage et les habiletés de communication de l’élève.

 

En effet, les répercussions dans les apprentissages et dans la socialisation des élèves sont souvent considérables puisque les difficultés de langage peuvent prendre différentes formes (ex : problèmes de compréhension (à l’oral ou en lecture), difficultés à raconter ou à composer un texte, utilisation de vocabulaire imprécis, difficultés à acquérir les concepts mathématiques et les concepts de temps, phrases incomplètes ou incorrectes, sons transformés, etc.). Ainsi, elles peuvent affecter toutes les matières impliquant du raisonnement, de la lecture et de l’écriture, dont le français et les mathématiques. Par conséquent, l’orthophoniste a un rôle important dans le cheminement scolaire d’un élève présentant des difficultés langagières.

Les élèves sont habituellement référés par les enseignants ou d’autres intervenants scolaires, comme l’orthopédagogue ou le psychologue. Les élèves ayant des problématiques sévères sont souvent accompagnés par l’orthophoniste scolaire. Par souci de prévention, les élèves du préscolaire et du premier cycle sont généralement priorisés pour des services directs alors que les élèves plus vieux bénéficient davantage d’un suivi indirect ou ponctuel.

bottom of page